Rubrique Développement Durable

Manger de la viande tue !

Et bien, nous voilà bien ! Consommateurs de viandes rouges et charcuteries en tout genre, vous risquez de mourrir plus rapidement et plus particulièrement du cancer du côlon-rectum. Bref, avoir mal au cul. C’est ce qui ressort d’une étude publiée par le Centre International de Recherche sur le Cancer [1] (CIRC), une agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans la foulée, elle a annoncé le classement de la consommation de viande rouge comme « probablement cancérogène pour l’homme » (Groupe 2A) et les produits carnés transformés classés comme « cancérogène pour l’homme » (Groupe 1). Adieu biftecks, steack hachés et saucisses qui font les délices des Bbq ainsi que les saucissons animant les débuts de soirées.


Comme le souligne le directeur du CIRC, le Dr Christopher Wild, : « Ces résultats confirment les recommandations de santé publique actuelles appelant à limiter la consommation de viande. Dans le même temps, la viande rouge a une valeur nutritive. Par conséquent, ces résultats sont importants pour permettre aux gouvernements comme aux organismes de réglementation internationaux de mener des évaluations du risque, et de trouver un équilibre entre les risques et les avantages de la consommation de viande rouge et de viande transformée, ainsi que de formuler les meilleures recommandations alimentaires possibles. »
Vous imaginez bien que toute la filère "viande", n’a pas tardé à réagir, dont celle de l’Institut nord-américain de la viande, à cette publication dénoncant "le sens commun et des dizaines d’études ne montrant pas de corrélations entre viande et cancer, et d’autres montrant les nombreux bénéfices sanitaires d’un régime incluant de la viande  » En tout cas les chiffres sont là. Toujours selon cette étude, chaque portion de 50 grammes de viande transformée consommée quotidiennement accroît le risque de cancer colorectal de 18 %. « Pour un individu, le risque de développer un cancer colorectal en raison de sa consommation de viande transformée reste faible, mais ce risque augmente avec la quantité de viande consommée, explique le Dr Kurt Straif, chef du programme des monographies du CIRC. Compte tenu du grand nombre de personnes qui consomment de la viande transformée, l’impact mondial sur l’incidence du cancer revêt une importance de santé publique. » Pour finir, selon la FAO, il se consomme plus de 9075 kilos de viande chaque seconde dans le monde, soit 286,2 millions de tonnes pour l’année 2010 et 300 Mt. en 2013. Cette consommation a progressé de 2,3% par an au cours de ces dix dernières années. La consommation de viande par habitant dans le monde serait en moyenne de 41,8 kg/hab., et serait en croissance, surtout dans les pays en développement avec 31,5 kg/hab.

Vous aurez compris que le débat sur la consommation excessive de viande est lancé. Il risque de faire des vagues, mais surtout faire prendre conscience que manger un produit mort, peut avoir des conséquences néfastes pour la santé de l’homme.

Nous finirons par cette vidéo permettant de bien comprendre le vrai poids de la viande sur l’environnement. Pour ce qui concerne l’homme, on sait déjà les conséquences.


N’hésitez pas à nous donner votre avis via le forum sur cette étude et nous dire si vous allez demain changer votre manière de manger.


[1A l’heure ou nous avons mis cet article en ligne, le site de l’agence n’était pas accessible.


Par laurent, publié le lundi 26 octobre 2015
Les Tags de l'article "Manger de la viande tue !" : , ,