Rubrique Développement Durable

Et l’écologie là dedans ?

Et bien c’est fait, nous voici avec un nouveau président de la république et donc un nouveau gouvernement, avec des hommes et des femmes à parité égale. Mais qui sont-ils exactement ? Pour bien comprendre de qui nous parlons, petit retour en arrière plus exactement le 17 mai avec l’annonce des nouveaux ministres et compagnie.


Nous avons ce que l’on appelle les poids lourds du gouvernement, avec des ministères régaliens : ministère de l’Intérieur, Armées (on ne dit plus Défense), Finances et compagnie. Bref, des piliers politiques bien de chez nous.

Les poids lourds du gouvernement Macron
Piliers politiques ? Pas tous, nous pensons au nouveau ministre N. Hulot qui remplace S. Royale. Nous passons ainsi du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer à celui de la Transition écologique et solidaire (ils tiennent au" T " majuscule de Transition, allez savoir pourquoi.). Les différences ? La formulation tout simplement mais les actions seront les mêmes. C’est à dire ? Faire en sorte que le développement durable dans son ensemble soit une priorité absolue pour l’avenir de la France. Là c’est dans les écrits et les bonnes intentions des candidats. Car nous savons qu’il existe un delta entre les paroles et les actes. Nous pensons au limogeage de Delphine Batho en 2014, ministre de ce qui s’appelait l’écologie, qui s’était plainte de la baisse des crédits accordés à son ministère. Toujours sous le gouvernement précédent, Nicole Bricq, elle aussi ministre du même ministère, mais là c’était en 2012, avait été virée au bout d’un mois. Son tort ? Avoir déclaré une remise à plat des permis de forage off-shore en Guyane française. Dont celui de la société Shell.
On voit bien au travers de ces deux exemples, que le politique n’aime pas le développement durable et tout ce qui peut freiner la progression mais surtout l’enrichissement de sociétés pétrolières et autres, est éliminé.
Nous allons donc une nouvelle fois observer les nouveaux impétrants qui n’en doutant pas auront pleins de bonnes intentions pour le climat par exemple. Car d’intentions il en faudra quand on voit les objectifs par exemple de l’Europe pour le climat. C’est à dire permettre demain à nos petits enfants de pouvoir vivre normalement.

Climat : les objectifs de l'Union Européenne.
Ces objectifs il nous faut les tenir. Il en dépend de l’avenir de l’espèce humaine tout simplement et faire barrage contre les pressions des sociétés ne voyant pas plus loin que les dividendes que rapporte un moteur diesel menteur par exemple. Bon courage à vous !



Par laurent, publié le jeudi 18 mai 2017
Les Tags de l'article "Et l’écologie là dedans ?" : , , , ,