Rubrique Blabla & Cie

La peur continue de sévir

Voilà c’est fait ! L’état d’urgence sera reconduit pour la cinquième fois depuis sa mise en place suite aux attentats du 13 novembre 2015. Et ce jusqu’au 15 juillet 2017 !
Mais pourquoi, nous en sommes arrivés là, sans qu’une femme ou un homme de la classe politique soit réellement audible pour les français et puisse faire bouger le curseur gouvernemental vers un état d’urgence plus souple ? Car en dehors de quelques syndicats, associations et organisations de défense des droits de l’homme et quelques manifestations, le silence est roi, du moins presque. A croire que toute la classe politique se retrouve désarmée mais surtout ne veut pas être tenue pour responsable, si demain d’autres faits de la même importance qu’en 2015 et 2016 se reproduisent. Car réellement "les courageux" politiques en dehors de quelques uns, sont plus enclins à fuir leurs responsabilités plutôt qu’autre chose. Mais on les comprend, tous ont peur !

Logo Vigipirate - Opération sentinelle -
Alors .... il a raison ce gouvernement dit de gauche, gouvernant comme si il était de droite. Personne ne dit rien. Personne ne moufte et encore moins ceux de gauche. Tout le monde a peur ! A droite comme à gauche. Tous les politiques (hommes ou femmes) serrent les fesses en se disant "Oh putain... qu’il n’y ait pas un couillon de français ou autre qui joue a se faire sauter la banane et encore moins à égorger son prochain". Même l’ancien maire de Nice ne dit plus rien. Il a comme un chat dans la gorge. Une sorte d’extinction de voix. Une sorte de paralysie de langue, osent murmurer certaines langues de pute. Pourtant, il n’y a pas si longtemps il osait affirmer des propos qui se sont retournés contre lui....

Déclaration de Christian Estrosi .........


En tout état de cause, quel que soit le prochain président de la République, élu en avril 2017, il est fort probable qu’il ne suspende pas l’état d’urgence, par crainte que les attentats reprennent. A moins qu’entre temps, ceux-ci se "soient invités" lors de la valse à deux temps des élections présidentielles, entraînant (presque) de facto un pays en état de guerre civile entre chrétiens et musulmans.



Par laurent, publié le dimanche 11 décembre 2016
Les Tags de l'article "La peur continue de sévir" : , , , ,