Rubrique Mort de Rire

Cet extrémiste de gauche est un fasciste

Même s’il s’en défendra Jean-Luc Mélenchon est un fasciste, tout en étant un terroriste verbale.

Cet homme est dangereux. Je veux bien sûr parler de J.L. Mélenchon. Tout autant qu’un de ces fanatiques religieux que l’on appelle des « terroristes. Et n’ayons pas peur des mots en déclarant qu’il est prêt à tuer pour arriver à prendre de force le pouvoir. J’en veux pour preuve, ce tweet [1] (voir image ci dessous) incitant indirectement à ce que toute la haine se déverse sur une journaliste. Son tord ? Etre une fanatique et de mépriser les musulmans. C’est du moins ainsi qu’il considère une journaliste.

Un tel acte n’est pas innocent et montre la vrai nature de cet homme qui a besoin de « gueuler » pour ce faire entendre, comme de menacer. En dehors de cela, il n’y a rien de constructif dans son discours politique qui comme Trump déverse sa haine de l’autre à longueur d’écrits. S’il n’est pas aimé, c’est la faute de l’autre. S’il n’est pas élu, c’est toujours la faute de l’autre. Il n’y pas chez cette personne une remise en question autant de son discours politique que de son comportement.

Mais un tel discours montre à quel point cet homme là, n’aime pas son prochain. Toujours tourné vers lui, et rien d’autre. Ne voyant chez les autres que des falots. S’il reconnaît certains c’est pour simplement les asservir, comme il a pu le faire de monsieur Bompard.

Quelle soit située à gauche ou droite, les extrêmes sont dangereux. Même s’ils ne s’accordent pas sur les moyens pour arriver à « prendre » le pouvoir, que ce soit pour ceux de La France Insoumise ou du Rassemblement National, ces deux partis n’ont qu’une seule ambition, imposer demain une dictature. Si pour Marine Le Pen il s’agit de faire le moins de bruit possible pour gagner des voix pour les prochaines élections présidentielles, pour Jean-Luc Mélenchon cela passe par le bruit.

Un bruit plein de colère contre les autres et contre lui-même enfin de compte. Car il sait bien qu’en dehors de lui, toute la gauche de la gauche et pour faire court l’extrême gauche, disparaîtra avec lui et pour longtemps. Il s’agit donc non pas de créer un parti qui lui survivra mais de laisser une empreinte forte dans l’Histoire. C’est du moins ainsi qu’il le voit. Et quoi de mieux que de crier, menacer, et autres mouvements plein de vent, pour espérer devenir, il l’espère bientôt, Président de la République. Laissant ainsi son nom à jamais inscrit dans l’Histoire de la France.

Mais cet homme au comportement dangereux et irrationnel, complètement tourné vers lui-même, ne fera que pousser par ses propos les français vers l’extrême droite. Mais peut-être à-t-il l’espoir d’être premier ministre comme il cru l’être il y a quelques années. Allez savoir !!

Mais je vous rassure, tout cela n’existe pas dans notre monde. Tout cela se passe sur une autre Terre à quelques millions d’années lumière.


[1tweet

Pour ne pas donner plus d’audience au tweet publié, il a été décidé de le reproduire par le biais d’une capture d’écran.


Par laurent, publié le dimanche 24 décembre 2023
Les Tags de l'article "Cet extrémiste de gauche est un fasciste" : ,