Rubrique Machin Truc Net

Une certaine idée du libre [2]

La licence libre est le socle du logiciel libre. Elle garantit à l’utilisateur un certain nombre de libertés fondamentales.
La Free Software Foundation, les définit comme étant :
- La liberté d’exécuter le logiciel
C’est la garantie d’absence de conditions restreignant la liberté d’exécuter le logiciel. On peut utiliser le logiciel aussi souvent qu’on le veut, sur autant d’ordinateurs qu’on le veut et pour toutes les utilisations (mais dans les limites imposées par la loi).
- La liberté d’étudier le fonctionnement du logiciel et de l’adapter à ses besoins
Ceci implique de pouvoir accéder au code source du logiciel, autrement dit à ses secrets de fabrication.
- La liberté de redistribuer des copies du logiciel
C’est l’absence de conditions restreignant la liberté de dupliquer et redistribuer le logiciel. On peut faire autant de copies du logiciel qu’on le veut et les donner à qui on veut.
- La liberté d’améliorer le logiciel et de publier ces améliorations
C’est la garantie de la possibilité d’améliorer le logiciel et l’autorisation expresse de publier ces améliorations.
On voit donc que le logiciel libre est à l’inverse du logiciel privé qui ne vous donne droit qu’a son utilisation. L’achat ne vous en rendant pas propriétaire.


Hier mardi au RMLL 2015 de Beauvais régnait une certaine excitation, puisque l’initiateur du mouvement du logiciel libre, Richard Matthew Stallman, était présent pour une table ronde intitulée « Appropriation citoyenne ».
Que retenir de ce moment ? Simplement cette phrase de rms (Richard Matthew Stallman) « Une recette de cuisine est libre. Elle n’est pas open-source ».

Demain étant un autre jour, nous verrons une autre facette du libre.



Par laurent, publié le mercredi 8 juillet 2015
Les Tags de l'article "Une certaine idée du libre [2]" : ,