Rubrique Blabla & Cie

Un p’tit bout de paradis ?

Au hasard de nos recherches sur le Web, nous avons trouvé la rue la plus chère des Etats-Unis, au niveau immobilier, selon Zillow, une entreprise d’annonce immobilière.
Elle n’est pas situé à New-York, encore moins sur la côte Ouest des U.s., mais presque au bout du bout de la Floride à Miami, sur un îlot artificiel plus exactement. Nommé Indian Creek, il ne comporte qu’une seule rue et un golf de 18 trous. On y accède par un pont après avoir montré pattes blanches à une police privée assez pointilleuse.

Photo de Richard Cavalleri/Shutterstock


On y compte 35 maisons, avec piscine, le contraire aurait été étonnant, "posées" entre la mer et la rue Indian Creek Island Rd. C’est tout ! Pour habiter une des modestes demeures, les prix sont...... pfttt très pharaoniques. Si vous êtes au Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance, même en travaillant toute votre vie, vous ne pourriez pas vous payer un mètre carré (faudrait-il encore qu’il soit à vendre), ne serait-ce que pour y planter une tente riquiqui de riquiqui.
Après avoir effectué une recherche sur le site de Zillow, nous avons trouvé une bâtisse proposé à la vente, pour la somme de..... 29.500.000 millions de dollars. Pas sûr que votre PEL suffise. En plus, toute la déco est à refaire et faudra penser à nettoyer la piscine.


Pour ce prix là, la piscine n’est pas propre !


Sinon, pour un peu moins cher quand même, si vous avez 19.800.000 millions de dollars dormant sur votre livret A, vous pouvez toujours acquérir celle-ci ! Mais c’est plus kitch et un peu plus tape à l’oeil. A vous de voir !


Bon ceci dit, nous préférons habiter là ou nous sommes car nous y sommes bien. Et tant pis, si nous n’avons pas une vue sur la mer turquoise et pas de piscine, cela nous convient très bien. Et vous, vous aimeriez habiter sur cet îlot ?


Petite précision quand même : d’ici une vingtaine d’années, ce bout de terre ne vaudra plus rien, car avec la montée des eaux, les propriétaires risquent d’être les poissons et compagnie. Donc moralité, rien ne vaut la Lozère ou le Cantal !


Par laurent, publié le jeudi 15 octobre 2015
Les Tags de l'article "Un p’tit bout de paradis ?" : ,