Rubrique Voir / Ecouter

Un concert, deux versions

Nous vous avions proposé ici même lors de sa mise en ligne, l’unique concert du Dj/compositeur Rone à la Philharmonie de Paris, donné le 14 janvier de cette année. Concert rappelons-le dont le site La Blogosphère était partenaire.

L'affiche du concert de Rone à la Philharmonie de Paris le 14 janvier 2017
Après avoir effectué cette "oeuvre de charité chrétienne", comme aurait dit un de nos bons amis, nous aurions pu penser que tout était dit sur ce concert et que nous n’allions plus en parler. Et bien, justement pas.
Comme nous sommes d’un naturel curieux, pas plus tard que tout à l’heure, c’est-à-dire il n’y a pas longtemps avant la rédaction de ces quelques lignes, nous avons voulu revoir le concert à partir de l’article que nous avions écrit précédemment. Et là comme le jeu télé surprise/surprise , nous n’avons pas retrouvé la même mise en scène dans sa scénographie télévisuelle. C’était bien le même son mais certaines images, plus exactement certains moments avaient été remplacés par d’autres. Même le son avait été retravaillé, gommant par exemple en grand partie au début de celui-ci, le brouhaha ambiant que l’on entendait en fond sonore.
Croyez-bien qu’à partir de ce moment là nous avons "dépiauté" ce nouveau concert s’il peut s’appeler ainsi et avons constaté qu’effectivement une remise en son, mais aussi un travail sur les images, avait été effectuée. Mais sur quoi nous nous appuyons pour confirmer un tel changement ? Tout simplement, sur le concert lui-même que nous avons enregistré lors de sa diffusion aussi bien sur le site de la Blogothèque que celui de FranceTv. Comment ? Nous tairons les outils employés mais sachez qu’une petite recherche via quelques moteurs devrait vous permettre de les trouver facilement. Donc, pour revenir à ce billet du jour, c’est ce fichier d’un peu plus d’un giga-octets que nous avons appelé "matrice". A partir de là, nous avons fait une comparaison entre le fichier en question et la nouvelle version mise en ligne. Et il n’y a pas photo. Même la durée est différente. On vous laisse seuls juges pour le constater. Comment ? En proposant tout simplement les deux versions. En premier la version retravaillée et ensuite la version originale.





A l’heure où on critique certains hommes politiques osant revoir la vérité à leurs avantages, il nous semble étonnant que même pour la musique on ose ainsi remplacer ou tout du moins revoir la mise en forme (images et sons) d’un concert. Car la force même d’une manifestation de tel type, c’est justement son authenticité venant aussi bien de l’artiste, du public mais aussi de tout ceux participant à sa réalisation (ingénieur du son, preneur d’images, metteur en scène, etc...). Il ne s’agit plus d’un live à partir de ce moment là, car sa force est justement ses imperfections, un plan qui va trop vite, un son avec un léger Larsen, etc.... mais d’un produit léché, parfait, gommé, industriel en quelque sorte. Ce n’est plus la vérité d’un moment d’échange entre le public et l’artiste mais une vision défigurée ne correspondant plus à ce qu’il était au moment de l’enregistrement. Mais demain ces modifications seront-elles au goût de ce qu’elles sont aujourd’hui ?
Nous vous laissons seul juge d’apprécier l’une ou l’autre des deux versions, mais croyez bien que pour nous, la version originale garde notre préférence.


Si le concert original vous semble long pour être téléchargé et visionné, nous nous en excusons, mais sachez que celui-ci se trouve sur un des serveurs de notre hébergeur, en l’occurence Os2Switch qui fait tout son possible pour proposer une diffusion rapide, mais n’est pas Youtube qui veut. Mais il essaye, il essaye !!


Par laurent, publié le mercredi 22 février 2017
Les Tags de l'article "Un concert, deux versions" : , ,