Rubrique Brin de Folie

Savoir faire la Poutine

Cela s’est fait en catimini, en douceur même, mais le site BrindeFolie a changé de crèmerie. Plus exactement d’hébergeur. Depuis sa réouverture en avril 2014, nous avions tous nos espoirs et nos données surtout, chez l’hébergeur OVH. Même si le prix de 158,23 € pouvait « sembler » raisonnable (enfin presque) nous étions rassurés sur la supposée qualité des services proposés. Ainsi, cet hébergeur se définit comme ayant « une communauté de 700 000 clients dans 16 pays ». Il « est le 3e hébergeur mondial. Nos équipes d’experts, passionnés de nouvelles technologies, conçoivent, optimisent et automatisent le déploiement de nos propres serveurs dans nos 17 centres de données connectés à notre réseau mondial, d’une capacité de 3 Tbps. ».
Il se définit comme « accessibles 24h/24, 7j/7, par le biais équipes distinctes », dont des « équipiers DERT (Datacenter Emergency Response Team)...disposant d’outils puissants les alertant dès les premiers signes de faiblesse d’un composant, avant qu’il ne tombe en panne. Une intervention est alors aussitôt programmée, et les composants concernés remplacés ».
Vous aurez compris que nous pouvions dormir sur nos deux oreilles, OVH veillait sur nos données même si nous étions sur un serveur mutualisé et non sur un serveur dédié. Bref, nous étions à plusieurs dans la même boite à chaussures à nous partager l’espace, mais du moment que cela fonctionnait, c’était le principal.

Image illustrative de l'article Poutine (plat)

Une bonne Poutine !!


Pourtant, il semble que la mariée était malheureusement trop belle ou peut-être la boite à chaussures trop petite. Première alerte en avril 2015, lors d’un voyage du côté de Québec. Pendant plus de vingt quatre heures, il ne nous a pas été possible d’accéder au site. Bien sûr, nous avons envoyé un « ticket » au service Sav, mais rien... sauf une réponse 48h après pour nous dire « Euh... vous êtes sûr, car nous, nous n’avons rien remarqué ! ». Bon, il est vrai qu’entre temps, tout était revenu en ordre. Elle (la mariée) ne savait peut-être pas faire une bonne Poutine, mais elle allait sûrement se rattraper la prochaine fois.
Tout allait dans le meilleur des mondes des bits, quand....le huit janvier de cette année, vers 16:00, plus rien. Plus de site, plus d’accès. Le vide. On vérifie que nous avons bien payé notre facture, ce qui est le cas, que l’Internet n’est pas coupé, que... les oiseaux chantent, bref tout baigne et pourtant...rien !
On envoie un premier ticket pour prévenir qu’il se passe quelque chose dans la boite à chaussures. Pas de de réponse le samedi. Elle ne viendra que le dimanche à 18:40. (Pour plus de détails voir ici....)

Comme nous désirons quand même en savoir un peu plus, nous avions posté dans la soirée du huit janvier, une question sur le forum d’Ovh. Au vu des réponses à notre avis un peu « langue de bois », nous avons décidé de chercher une autre épouse, euh pardon.... un autre hébergeur. Pour se faire, rien ne vaut les discussions entre utilisateurs via l’IRC. On s’informe, on prend des avis, on cherche pas mal et puis... « mais bien sûr » ! Nous avons trouvé notre bonheur. Divorce très rapide avec Ovh qui décidément ne sait toujours pas faire la Poutine et mariage sans « tralala » ni musique avec O2Switch.

L’invitation à patienter, mais qui changeait chaque jours.


Quelques transferts plus tard, plus une invitation à patienter, le site BrindeFolie, a « fait » son nid, dans ce nouvel espace, tout cela de manière transparente pour le lecteur que vous êtes.

Interview :

- Alors vos impressions soldat, après cette dizaine de jours passés dans ce nouvel espace qui vous sied pour l’instant parfaitement ?
- Rien à dire mon général ! Interlocuteurs au téléphone réactifs. Aussi bien concernant les questions posées, que lors de nos échanges de courriers...
- Et ?
- Le prix est mini (72 €), l’espace disque est illimité et l’accès est très rapide. Bref la popote est bonne dont la Poutine. Rien à signaler !
- Très bien. Rompez et continuez votre article.

Nos « petits » problèmes ne sont rien, face au changement climatique mondial bouleversant actuellement notre mode de vie, mais nous tenions à vous informer et surtout vous rappeler de vous méfier quand la mariée est trop belle et ne sait pas faire la Poutine.



Par laurent, publié le vendredi 22 janvier 2016
Les Tags de l'article "Savoir faire la Poutine" : ,