Rubrique Développement Durable

Pas de touche Enter !

A quelques semaines du COP21, qui se tiendra en banlieue parisienne, il faut se rendre à l’évidence : malgré toutes les bonnes volontés des hommes politiques et ONG qui, la main sur le cœur, promettent de tout faire pour l’avenir climatique de nos enfants, rien n’arrêtera le cycle du réchauffement de la Terre.
En effet, il faut bien être conscient que celui-ci s’est enclenché à partir du moment où l’aire industrielle s’est installée durablement pour nous apporter un supposé meilleur confort de vie.
Pour ce faire, nous avons abattu, coupé et utilisé du bois, sans jamais nous préoccuper des conséquences pour demain.
Pour ce faire, nous avons sondé, creusé, extrait et utilisé le minerai de charbon comme le minerai de fer, laissant encore aujourd’hui des plaies béantes de nos ravages.
Pour ce faire, nous avons bâti des usines et par la même commencé à "amasser" des populations autour de celles-ci, sans nous préoccuper des conséquences sanitaires et sociales.
Pour ce faire, nous avons utilisé les minerais sous des formes et usages divers, permettant de construire des villes de plus en plus importantes.
Pour ce faire, nous avons entrepris de relier celles-ci par le rail et autres moyens de transports toujours plus polluants et expatriant quand il le fallait des populations entières.
Pour ce faire, nous avons cherché d’autres ressources comme le pétrole ou l’uranium, nous entraînant dans une gabegie de morts, mais aussi de fortunes diverses.
Pour ce faire, des guerres ont eu lieu, des gouvernements ont été chassés entraînant des conflits qui existent encore aujourd’hui.
Pour ce faire, nous avons soudoyé, tué toujours, avec comme seul mot d’ordre : toujours plus d’argent à quelques uns pour mieux rendre esclave le reste de la population.
Pour ce faire, nous avons oublié une seule chose : l’humanité de l’homme et sa réelle place sur la planète et l’importance de celle-ci.

Nous avons blessé, tué, creusé, exploité sans vergogne tout ce que nous offrait notre espace de vie. Nous avons éliminé 49% des espèces animales vivant sur Terre. Nous déforestons la valeur d’un terrain de football toutes les 15 secondes. Nous rejetons dans l’atmosphère tellement de gaz carbonique que les troubles respiratoires sont de plus en plus fréquents. Nous polluons les océans et avons crée un septième continent fait de matières plastiques. Nous avons même pollué l’espace, pour le bonheur de quelques magnats des communications.
Nous.... nous.... toujours nous et ce nous c’est moi, toi, vous tous. Nous ne faisons rien pour dire STOP, à ceux qui polluent, alors même que nous savons que nous allons laisser à nos descendants, des mers acides, une pollution atmosphérique de plus en plus importante et un avenir mortel.
Alors que faut-il faire ? Se révolter et remettre la vraie place de l’humain face à la Terre ? Accepter le futur de nos enfants ?
Malheureusement, il est trop tard. Le cycle qui a été enclenché par l’Homme ne peut plus s’arrêter. Même si aujourd’hui, nous décidions d’arrêter toutes les pollutions, le permafrost continuerait de se réchauffer, le Pôle Nord perdrait de plus en plus ses glaces, les océans à devenir de plus en plus chauds. Il ne suffit pas d’appuyer sur la touche Enter du clavier, pour que tout s’arrête. Les dommages causés sont tellement importants qu’ils seront visibles encore dans quelques milliers d’années. La réalité est là : nous ne pouvons plus rien faire, sauf.... prier pour certains et accepter tout simplement notre avenir. Malheureusement !



Par laurent, publié le vendredi 18 septembre 2015
Les Tags de l'article "Pas de touche Enter !" : , , , ,