Rubrique Environnement

Les fleurs des Beatles...

Il y a 45 ans, nous étions insouciants, ne pensant pas à l’avenir de notre planète et tout nous semblait promis pour demain.
Il y a 45 ans, Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band arrivait dans les bacs et mettait un bon coup de pied dans le ronron musical de l’époque.

Aujourd’hui, une bonne partie de nos illusions sont parties en fumée et nous commençons à ressentir le réchauffement climatique sous des formes diverses.
Aujourd’hui, l’album des Beatles est classé meilleur album de tous les temps par le très sérieux magasine Rolling Stones.
C’était le 1er juin 1967 et l’homme allait dans l’espace en espérant bientôt alunir.
C’est en 2012, la Terre souffre et l’homme a encore battu en 2011 un record dans les émissions de CO2. C’est ce que nous apprend le journal Libération, avec ce chiffre de 31,6 gigatonnes, soit +3,2% par rapport à 2010. A ce rythme là, l’homme aura augmenter de 2° la température globale sur Terre bien avant 2050, comme il l’espérait.
Cette information émane de l’A.I.E. (Agence Internationale de l’Energie) qui remarque quand même que suivant les pays les variations ne sont pas identiques. Ainsi, les pays riches regroupés au sein de l’O.C.D.E. (Organisation de Coopération et de Développement Economique) ont émis moins de CO2 (-0,6%) tandis que les pays hors de cette organisation ont vu leurs émissions exploser (+6,1%). Mais il faut relativer ces chiffres qui voudraient nous faire croire que les pays développés montrent l’exemple. Il suffit pour cela de mettre en parallèle les tonnages émis par chaque pays sur deux périodes différentes.

Comme on le remarque, en 2004, une bonne partie des pays de l’hémisphère Nord, en dehors de la Chine, émettait plus de 10 tonnes de CO2 par an. (source statistiques-mondiales.com). Nous étions ainsi passés d’un tonnage global de 18,433.92 t. en 1980 (date des premières mesures à voir ici) à 27, 517.97 t. en 2004.
En 2011, comme nous le disions plus haut, les principaux pays industrialisés battent encore une fois des records de pollution. A la première place la Chine, suivi des Etats-Unis, l’Union Européenne et de l’Inde en quatrième place. Un graphique intéressant proposé par le Guardian montre ainsi la progression des pays pollueurs.

Nous voyons ainsi que la pollution ne cesse d’augmenter malgré quelques efforts. Moins 1.7% pour les U.S.A. et -1.9% pour l’Europe, tandis que pour la Chine les émissions ont augmenté de 9.3%.
Il y a quarante cinq ans, le nom du groupe s’inscrivait dans une scénographie florale.
Dans quarante cinq ans, les fleurs pousseront-elles encore ?



Par Joelle, publié le samedi 2 juin 2012
Les Tags de l'article "Les fleurs des Beatles..." : , , , ,