Rubrique Développement Durable

La soupe du migrant

Il est de bon ton, de manger suivant les modes du moment. Il en est une qui pourrait arriver prochainement dans les restaurants pour Bobo and Co. et pourrait s’appeler la cuisine du migrant.

Nous vous proposons aujourd’hui la soupe du migrant, ayant comme particularité de bien remplir le ventre. La recette en est simple :
- 65% de patates, (cela fait branché de ne pas dire pomme de terre)
- 15% de carottes,
- 10% de lentilles corail,
- 5% de champignons,
- 5% d’oignons.
Sel, poivre et bouillon Kub de boeuf pour finir.
Petit luxe pour ceux et celles qui veulent apporter une touche d’exotisme (façon bobo) à ce met :
- 1 cuillère à soupe de graines de lin,
- 1 branche de basilic frais.

Laisser cuire une bonne heure. Passer au mixer. Servir dans une écuelle ou mieux... si le cuistot de l’Elysée ajoute ce plat à la cantine du Président, servir dans une verrine avec une cuillère en argent et un verre avec de l’eau un peu saumâtre.

Bien sûr pour faire plus « dans le vent » la soupe du migrant peut être servie dans une écuelle et une serviette en papier. Faire de grand « slurp » en la mangeant et se taper sur le ventre après l’avoir finie.



La responsabilité humanitaire et sociétale est donc à ce prix. Il ne faudrait pas que certains en profitent politiquement et commercialement. Le devenir de l’homme doit passer par l’acceptation de l’autre et comprendre surtout qu’il n’existe pas de frontières à partir du moment ou celui-ci se trouve dans la souffrance et la misère.



Par laurent, publié le samedi 5 septembre 2015
Les Tags de l'article "La soupe du migrant" : , , ,