Rubrique Blabla & Cie

La représentation du commerçant mondial selon Google

Nous avons ici même parlé de l’application Google Trips, détaillant en grande partie ses différentes fonctions, permettant selon Google de mieux voyager. Tout cela en corrélation avec Gmail, Google Maps, Drive, Agenda, etc....
Selon le dicton bien connu "Les voyages forment la jeunesse", Google a décidé de représenter graphiquement chaque rubrique par un voyageur/voyageuse jeune, que nous retrouvons à l’intérieur de celles-ci. Il en est ainsi de Things To Do que l’on pourra traduire par Choses à faire . Si nous voyageons, il y en a effectivement des actions à effectuer. Ainsi il est possible de découvrir, visiter, se déplacer, écouter, rencontrer, aimer, etc.... Bref seuls notre imagination et notre porte monnaie peuvent être un frein à tout ceci. Mais qui dit voyager, dit acheter le souvenir pour la Tatie ou les parents qui finira dans la majorité des cas entouré d’une certaine épaisseur de poussière. Que le premier qui n’a pas ce genre de souvenir offert avec la poussière en prime lève le doigt !! Personne ? Donc je continue....
Je disais donc, chaque rubrique a ses personnages qui viennent rappeler en quelque sorte la correspondance de la rubrique. Sur les 15 sous-rubriques de la rubrique Things To Do (oui, oui nous les avons compté) nous en avons extrait trois qui nous semblent intéressantes à plus d’un titre.

Retrouver en bas de cet article, cette image dans un format plus grand.


Vous les avez bien regardé ? Rien ne vous choque ? Allez, regardez-les avec un peu plus d’attention ! Ah oui, tiens vous aussi vous avez remarqué que Google représente le commerçant par un vieil homme avec une barbe blanche. Mais surtout qu’il s’agit d’un "arabe" et qu’à ses côtés (sur sa gauche) se trouve une femme en partie voilée. Ainsi que vous vous trouviez à Lisbonne, Paris, ou n’importe quelle ville aux Etats-Unis, le commerçant selon Google ne peut-être qu’arabe. A l’époque de la mondialisation, l’arabe est un marchand. Point ! Du nord au sud et de l’est à l’ouest. Que vous vous trouviez au fin fond de la Mongolie ou en Papouasie du Sud, le vendeur de souvenirs est un arabe. Un vieux de préférence avec une barbe blanche il va de soit. Ni plus, ni moins. Si vous êtes un de ceux qui vendez des Tour-Eiffel à Paris ou pire le gadget qui tue sur la place Saint-Marc à Venise, vous savez ce qu’il vous reste à faire !! Soit vous vous déguisez, ou pire dégottez un arabe (un vieux de préférence avec la barbe blanche façon Père Noël) qui vendra à votre place. Ceci vous permettant ainsi d’être dans le moule du vendeur parfait selon Google !

On revient de nouveau à notre dessin. Regardez le de nouveau. Avez-vous remarqué que pour la sous-rubrique LGBT-Friendly, celle-ci est représenté par un homme ou une femme on ne saurait pas dire puisque portant un casque, mais en tout cas ayant les cheveux roux. Le port du casque étant normal, puisque la personne assez jeune (comme de bien entendu) effectue une descente en rappel. Oui la rubrique LGBT-Friendly est représentée par une personne descendant en rappel une montagne. Ce qui veut dire, que si vous êtes amené à chercher et donc à aller dans de tels lieux pour des raisons qui ne regardent que vous, prévoyez que ce sera du sport mais surtout qu’il s’agira d’avoir une tenue adéquate (le côté sport) et vous vous devrez de vous protéger du risque de recevoir éventuellement des coups sur la tête. Les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, risquent d’apprécier une telle représentation de ce qu’ils défendent chaque jour. Pour une société comme Google qui assure avoir une réelle ouverture d’esprit, il y’a comme un delta là d’un seul coup !
Question à Google avant de conclure ce court article : comment représenteriez-vous un commerçant LGBT ? Nous serions curieux de savoir comment il serait dessiné et où il serait situé ? Nu(e) ou en partie habillé(e) ? Au fond de l’Océan ? En train de courir après son train ? Ou tout simplement assis(e) ?

On voit donc que Google n’est pas l’hydre parfaite comme elle voudrait bien nous faire croire, ne pensant qu’à notre bien être et surtout nous assurant une avenir radieux et plein d’espoir. Il reste à espérer qu’il s’agit d’une/deux erreurs de sa part qui serons, nous ne pouvons que l’espérer, rapidement modifié.



Par laurent, publié le vendredi 30 septembre 2016
Les Tags de l'article "La représentation du commerçant mondial selon Google" : ,