Rubrique Musicalement

La musique cinématographique

Au lendemain de ce gavage de cinéma avec la cérémonie des César, il nous semblait intéressant de faire un détour par la musique pour revenir aux fondamentaux cinématographiques. En 2016, il est loin l’esprit de la Nouvelle Vague mais surtout du texte acidulé, oublié par certains, de François Truffaut "Une certaine tendance du cinéma français".
Il reste non pas à regarder le passé mais plutôt espérer qu’un jour prochain le "cocotier" sera de nouveau secoué pour en faire tomber de nouvelles voies cinématographiques. En attendant...musiques.

Get Misunderstood du groupe marseillais Troublemakers Troublemakers est un groupe marseillais de musique électronique, mais en intro du morceau Get Misunderstood, il nous est permis d’entendre la voix de Jean-Pierre Léaud [1], l’acteur fétiche de François Truffaut.







Marianne Faithfull Broken English "The Ballad Of Lucy Jordan" est raccord avec le film Thelma & Louise, surtout avec la voix de Marianne Faithfull








Le beau danube bleu L’extrait du Beau Danube bleu accompagne le voyage du Dr Floyd de la Terre jusqu’à la station orbitale et de la station orbitale jusqu’à la Lune. Il s’agit bien sûr du film 2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick







Générique Ascenseur pour l'échafaud C’est au tour du jazz d’accompagner le film qui conduit à la mort via l’Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle. A la trompette le tout jeune Miles Davis et déjà les prémices d’un art jamais démenti.







Ah.... Mrs. Robinson, vous avez trotté dans la tête de beaucoup de jeunes de l’époque pour deux raisons : la chanson de Simon and Garfunkel mais aussi pour vos moeurs "débridées", signe d’une société traversée par le mouvement hippie —, à mi-chemin entre puritanisme et libération sexuelle, avec le film Le Lauréat de Mike Nichols.






Bad Boys du chanteur Inner Circle et non Bob Marley, est la petite chanson par excellence qui trotte dans la tête. Elle a été utilisée comme thème principal dans le film états-unien Bad Boys de Michael Bay.








Guts Over Fear du rappeur Eminen en duo avec la chanteuse australienne Sia est dans la B.O. du film Equalizer d’Antoine Fuqua.








The End. Oui tout à une fin comme le chante si bien le groupe The Doors. Chanson que l’on retrouve dans Apocalypse Now de Francis Ford Coppola. Une fin de 11.43 mn de plaisir musical.


[1Il s’agit ici d’un extrait de la bande originale du film The Knack par John Barry


Par laurent, publié le samedi 27 février 2016
Les Tags de l'article "La musique cinématographique" : , , ,