Rubrique Développement Durable

La COP21 : on croise les doigts

La COP21 ayant lieu dans trois semaines au Bourget, il s’agit pour le gouvernement français que tout soit finalisé le jour J. Mais est-ce le cas ?
Tout d’abord, pour assurer la sécurité surtout extérieure des lieux, le ministère de l’Intérieur a raclé les fonds de tiroirs en "matériels" humains. Tout y passe : presque retraité comme jeunes à peine sortis des école de formation de la Police, tous sont mobilisés. De plus, puisque les effectifs ne suffisent pas, l’Intérieur a rapatrié temporairement du personnel de province (BAC, etc...). Il n’est pourtant pas dit que cela suffise en cas de manifestations importantes aux abords du Bourget, malgré les moyens nombreux en CRS et en gendarmes mobiles présents le moment venu.
Côté armées, là aussi on racle à tout va avec les moyens humains disponibles. Alors que le plan Vigipirate épuise en effectifs, on prêterait au ministère de la Défense l’envie de rappeler des retraités. Pour ce qui est du matériel, certains logisticiens s’arracheraient les cheveux au vu des demandes faites.
En résumé, on croise les doigts en espérant que rien n’arrivera, sinon....


Une soixantaine de ministres de l’environnement et de l’énergie se sont réunis à Paris le 8 novembre à l’invitation de la France pour trois jours, non "pas renégocier le texte de Bonn, mais de donner un élan politique et de faciliter l’accord final" comme l’a déclaré Laurent Fabius. En clair : le texte de Bonn n’est pas abouti, comme nous le disions ici, et le gouvernement français cherche à trouver d’éventuels accords de dernière minute avant le début de cette "sauterie" écologique planétaire. L’enjeu est de taille : resté sous les 2° de réchauffement climatique avant les années 2050, sinon les populations risquent d’être les acteurs impuissants de bouleversements très importants : migrations, guerres, montées des eaux, cataclysmes, pauvretés accrue [1], disparitions d’espèces animales, etc... Bref la "totale" remettant en cause complètement le schéma de notre mode de vie. On croise là aussi les doigts....

Mais la COP21, vient se nicher parfois là ou on ne l’attend pas. Ainsi le parti de droite Les Républicains, pense à raison qu’il risque de perdre des régions lors des régionales car comme a déclaré Jean-Pierre Raffarin, la COP21 « risque d’éloigner les Français des enjeux de l’élection » car se clôturant entre les deux tours. D’ici que cela soit la faute d’une bataille entre quelques degrés de plus ou de moins, il n’y a pas loin. En tout cas, nous sommes assez pessimiste sur la volonté réelle des états pour ralentir le réchauffement climatique, même si on croise les doigts....


[1Comme le souligne le dernier rapport de la Banque Mondiale "Le changement climatique constitue une menace pour l’éradication de la pauvreté, mais ses impacts sur la pauvreté d’ici 2030 seront largement déterminés par les choix de politiques : un développement rapide, inclusif et qui intègre les risques du changement climatique peut prévenir la plupart des impacts à court terme sur la pauvreté ; en revanche 100 millions de personnes supplémentaires pourraient être pauvres en 2030 à cause du changement climatique si les politiques de développement adéquates ne sont pas adoptées".


Par laurent, publié le lundi 9 novembre 2015
Les Tags de l'article "La COP21 : on croise les doigts" : , , , , ,