Rubrique Machin Truc Net

L’internet de tous les dangers

En 2017, le réseau Internet est de plus en plus présent dans notre vie de tous les jours. Ainsi, que ce soit pour payer nos impôts, commander en ligne un produit, s’informer sur l’horaire d’un transport, échanger en étant à l’autre bout du monde, tout passe maintenant par le réseau Internet. Et pourtant ce n’est que le début. Demain, tout communiquera via ce réseau. Il nous sera ainsi possible de connaître la date de fin de consommation d’un yaourt, comme de se transporter virtuellement grâce à la 3D dans des lieux où nous n’aurions jamais eu l’idée d’aller.


Alors même si l’Internet a commencé à se faire connaître du grand public dans les années 1995, ce n’est qu’à partir de 2007, qu’il est venu s’inscrire réellement dans nos besoins de tous les jours. En effet, c’est cette année là que fut présenté par Steve Jobs, le premier smartphone, qui a permis l’explosion significative de ce moyen de communication. Si auparavant, nous devions être sédentaires pour communiquer, à partir de cette année là la mobilité est devenue un atout, nous permettant quelque soit le lieu de s’informer, de rechercher et de se déplacer. L’information dans les nuages, appelé plus techniquement Le Cloud, prenait toute sa place, permettant ainsi d’avoir en temps réel le dernier email comme de stocker dans les nuages les photos prises l’instant d’avant.

Même trouver un emploi passe maintenant par un smartphone.


Mais un tel échange et une telle masse d’informations transitant dans l’éther a quand même des conséquences importantes sur l’environnement, mais aussi présente des dangers par les outils mis à notre disposition.
Pour l’environnement, chaque requête demandée à Google nécessite la même dépense énergétique que celle nécessaire à l’ébullition d’un litre d’eau. A ce sujet, nous vous conseillons de lire cet article intitulé "Le coût écologique d’internet est trop lourd, il faut penser un internet low-tech". S’informer c’est bien mais cela coûte cher. Très cher même et c’est consommateur d’énergie, car comme le soulignait Greenpeace, "le web engloutit des quantités considérables d’énergie".
Dangereux car savons-nous nous défendre contre un ennemi invisible, se faufilant jusque chez nous et repartant sans laisser de trace après avoir subtilisé des informations nous concernant ? Pour la majorité des utilisateurs de l’Internet, la réponse est non. Et pourtant, il suffit parfois de quelques gestes simples et aussi de quelques manipulations pour freiner (pas empêcher) les malfaisants à pénétrer dans votre maison numérique.
Afin justement de mieux vous protéger, l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information) propose actuellement une formation en ligne ou un Mooc intitulé SecNumacadémie. Au menu, les sujets suivants seront abordés :

- Panorama de la SSI (Mai 2017),
- Sécurité de l’authentification,
- Sécurité sur Internet,
- Sécurité du poste de travail et nomadisme.

Cette formation est gratuite et vous pourrez même bénéficier d’une attestation de réussite. Accessible jusqu’en avril 2019, elle vous permettra d’agir efficacement sur la protection de vos outils numériques.



Par laurent, publié le mercredi 31 mai 2017
Les Tags de l'article "L’internet de tous les dangers" : ,