Rubrique Voir / Ecouter

Joli mois de mai

Joli mois de mai dit-on, mais d’ou vient-il et quel est son histoire ? Tout d’abord il est le cinquième mois des calendriers grégorien et julien. À l’origine, c’était le troisième mois du calendrier romain. Son nom viendrait du latin maius et fut donné par les Romains en l’honneur de la déesse Maïa. Selon certains, ce serait le premier roi romain Romulus qui aurait donné ce nom en l’honneur des sénateurs appelés maiores. Le mois de mai est aussi le mois de Marie pour les chrétiens. Sous l’Ancien Régime, il était de coutume de planter un mai ou Arbre de mai en l’honneur de quelqu’un. Le comté de Nice voyait filles et garçons virer le mai au son du fifre et du tambour, c’est-à-dire danser les rondes de mai autour de l’arbre de mai planté sur la place du village. Le 1er mai, la Fête internationale du Travail est célébrée presque universellement (pas aux États-Unis ni au Canada, où cette fête a lieu le premier lundi de septembre). Le mois de mai étant celui du muguet il est offert en ce 1er mai. On rappellera que le mois de mai est aussi fêté dans « Les Très Riches Heures du duc de Berry » conservé au musée Condé à Chantilly.

Mai, extrait des Très Riches Heures du duc de Berry (vers 1410-1416), musée Condé, Chantilly, ms.65, f.5.
En ce qui concerne une date marquante pour ce mois de mai, retenons celle du 8 mai 1945 avec deux événements historiques :
- la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe marquée par l’annonce de la capitulation de l’Allemagne. Ce jour est appelé par les anglophones le Vee-Day-Europe ou VDE pour Jour de la Victoire en Europe, « vee » étant la prononciation de la lettre V en anglais ; le mot Europe est ajouté par les Américains pour le différencier du VDA, le Vee-Day-Asia qui correspond au 2 septembre 1945, jour de la signature de la capitulation du Japon ;
- les massacres de Kherrata, Sétif et Guelma en Algérie.

Plus prêt de nous, en France, mai 1968 est une période durant laquelle s’est déroulée une série d’événements constitués de grèves générales et sauvages ainsi que de manifestations survenue en France entre mai et juin 1968. Comme le rappelle Wikipédia, « ces événements constituent une période et l’une des ruptures marquantes de l’histoire contemporaine française, caractérisés par une vaste révolte spontanée antiautoritaire, de nature à la fois culturelle, sociale et politique, dirigée contre la société traditionnelle, le capitalisme, l’impérialisme et, plus immédiatement, contre le pouvoir gaulliste en place. Enclenchée par une révolte de la jeunesse étudiante parisienne, puis gagnant le monde ouvrier et pratiquement toutes les catégories de population sur l’ensemble du territoire, elle reste le plus important mouvement social de l’histoire de France du xxe siècle ». C’est durant ces quelques semaines, qu’un slogan comme « Sous les pavés, la plage ! » ou cet aphorisme « Il est interdit d’interdire », donnèrent une véritable identité à ce mouvement contestataire mélangeant ouvriers et étudiants. De même, l’imagination graphique de cette période fut assez prépondérante dans la contestation, encore reprise aujourd’hui.

affiche de mai 68
Le mois de mai est aussi celui de la libération du corps qui se découvre à l’autre, même s’il n’est plus autant qu’il pouvait l’être justement dans les années soixante avec la minijupe pour les femmes et les pantalons patte d’éph et chemises cintrées pour les hommes.

Minijupe
Côté musique, le mois de mai est l’explosion musicale et on a tous en mémoire l’album The Beatles, souvent surnommé l’album blanc à cause de sa pochette extérieure entièrement blanche dont l’enregistrement débuta le 30 mai au 14 octobre 1968 dans les studios d’Abbey Road et Trident à Londres. Mais cette même année au mois de mai, on pouvait entendre dans le poste Mrs. Robinson du duo Simon et Garfunkel.
On voit donc que le mois mai a été et reste toujours un tournant majeur de l’histoire de l’homme. Il a aussi bien une connotation de découverte de la liberté comme la fin d’une certaine souffrance, avec l’espoir d’un été radieux.

Comme maintenant tous les mois, nous vous proposons notre mix mensuel. Patiné dans la souffrance et un brin nostalgique, il va vous jeter dans le bouillon de ce qui est appelé la musique classique pour finir par un virage vers une sonorité plus actuelle. Si un des morceaux vous titille la rétine des oreilles, utilisez l’application Shazam pour l’acheter sur le support de votre choix. Cela nous permet aussi de ne pas taper la longue liste des artistes, interprètes et titre des morceaux.
Bonne écoute et n’oubliez de donner vos avis sur le forum de cet article, situé juste en dessous.



Par laurent, publié le lundi 2 mai 2016
Les Tags de l'article "Joli mois de mai" : , ,