Rubrique Développement Durable

Du Napalm en tartine !

Sommes nous prêts à consommer des produits dangereux pour notre santé ? Si nous posons la question aux consommateurs, ils vous répondront qu’ils désirent des produits sains. Et pourtant.... tous les jours ceux-ci consomment des aliments néfastes à leurs santé, vendus par des sociétés multi-nationales. Qu’elles nous les proposent c’est une constatation, mais qu’elles puissent continuer impunément à nous les vendre, cela montre bien le poids financier et social de plus en plus important de ces sociétés agro-alimentaires et aussi des lobbies venant contrer toute action des politiques ou autres pouvant nuire à ces marques.
Pour bien comprendre la force et le poids économique de ces sociétés, intéressons-nous à la société Nutella.

Premier acte en 2012, avec l’amendement "Nutella" présenté au Sénat. Celui-ci se proposait de taxer davantage l’huile de palme, utilisée dans de nombreux produits alimentaires. Comme le rappelle le site bastamag.net, initialement adopté par la commission des Affaires sociales du Sénat, il a été rejeté le 21 novembre lors de la nouvelle lecture, en commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013.

Deuxième acte, le 15 juin 2015, Ségolène Royale, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, lors de l’émission du Petit Journal, déclare "Il faut replanter massivement des arbres, parce qu’il y a eu une déforestation massive qui entraîne aussi du réchauffement climatique. Il faut arrêter de manger du Nutella, par exemple, parce que c’est de l’huile de palme. Il faut qu’ils utilisent d’autres matières premières, évoquant par là même les "dégâts considérables" causés par les besoins en huile de palme.


Dés le lendemain, Gian Luca Galletti, ministre italien de l’environnement, publiait ce tweet. Quand on vous disait que les politiques se plient face aux multi-nationales !


Le jour suivant, c’est à dire le 17 juin, la ministre ne fera pas mieux puisqu’elle présente ses excuses. A croire qu’elle s’est fait taper sur les doigts par son ex. La droite parisienne se gausse des propos tenus par la ministre et accepte d’une seule voix que Nutella continue à utiliser de l’huile de palme.


Mais cette huile de palme d’où vient-elle ? Comment est-elle cultivée et comment est-elle utilisée ? Pour répondre à toutes ces questions, direction l’Indonésie. Ce pays détient le taux de déforestation le plus fort du monde : l’équivalent d’un terrain de football toutes les 15 secondes. Des palmiers à huile remplacent l’ancienne forêt qui occupait 80% de l’espace. Tout un éco-système avec une bio-diversité qui a mis des milliers d’années a se mettre en place, disparait dans le même temps : insectes, oiseaux et bien sûr orang-outan qui ne peuvent pas se battre contre des grands groupes industriels. Et à travers ce reportage intitulé Indonésie, le coût des biocarburants, vous allez voir qu’on n’hésite à expulser les habitants des régions ou le palmier sera roi mais surtout l’orang-outan, celui qu’on surnomme le jardinier des forêts, est tué sans scrupules après avoir été enchainé et maltraité. La prochaine fois que vous verrez la peluche de cet animal, vous risquez de la regardez autrement. C’est un reportage signé de de Dominique Hennequin, Emmanuelle Grundmann et Thierry Simonet – ARTE GEIE / Nomades Productions – France 2009 -– Durée : 22 mn.



On comprend mieux le poids financier de ces groupes qui sous couvert de mieux répondre à une demande de plus en plus importante de soit disant bio-carburants et autres dérivés qui finiront dans notre assiette, font de la déforestation massive de la forêt vierge une arme qui se retournera un jour contre nous tous.

Mais en quoi consommer du Nutella peut-il être un danger pour le consommateur français ? Tout d’abord, la composition de l’huile de palme rentre à plus de 72% (avec le sucre) dans la fabrication de la pâte de cacao, comme c’est clairement indiqué sur le site de Ferrero. Il souligne même qu’il est "attentif à la qualité de cet ingrédient et aux conditions dans lesquelles il est produit" (en gras dans le texte). Si vous avez regardé le reportage plus haut, il est sûr qu’il s’assure que la population n’est pas chassée de ses terres pour permettre à des grands groupes de planter des palmiers à huile.

Les français étant les plus gros consommateurs du monde (environ 100 millions de pots consommés chaque année) [1]de cette pâte à tartiner et donc de l’huile de palme contenue, cela entraine de facto une obésité de plus en plus importante dans la population française. Une réaction de Ferrero ? "L’obésité n’est pas liée à la consommation de Nutella ou d’un produit en tant que tel. D’ailleurs, nous sommes sous-consommés chez les obèses !". Heureusement !
Pourtant selon un avis de l’ex-Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) datant de 2010, "le principal défaut de l’huile de palme est de contenir en quantité de l’acide palmitique, l’un des trois acides gras saturés dont il est avéré qu’ils favorisent le risque d’accident cardio-vasculaire". "L’huile de palme n’est pas toxique, ni même dangereuse en tant que telle", affirme le biochimiste Philippe Legrand, l’un des auteurs de l’avis. "Elle est nécessaire à un enfant africain en pleine croissance. Mais dans un pays où nous nous dépensons peu et où nous mangeons trop, il est souhaitable d’en limiter l’apport."

Pause pub.... car nous aussi nous devons gagner notre pot de Nutella !!
Preuve s’il en est que la société Ferroro adore le consommateur français, nous avons reçu dernièrement cette publicité qui parle par elle-même. Nous vous laissons imaginer les effets de sur-poids pour les consommateurs français suite à la consommation de... 3,75 Kg de pâte à tartiner.

Heureusement qu’il est rappelé d’éviter de manger trop gras, trop sucré et trop salé ! Sinon ce serait du grand n’importe quoi dans la malbouffe.

Fin de la pub qui nous a permis de grossir rien qu’en regardant le pot plein de sucre et d’huile de palme.
Nous voyons donc que l’huile de palme, malgré tous les dangers qu’elle entraine pour notre santé, est consommée malheureusement sans modération en France. Elle se retrouve dans d’autres produits autres que le Nutella. Cela va des apéritifs, les fromages, les glaces, les pizzas et même la crème Chantilly, sans oublier les céréales comme indiqué ici. Mais la grande différence face à ces autres produits, comme nous l’avons souligné, est la trop grande consommation qui est faite du Nutella par les français. Un tel excès peut à plus ou moins long terme entrainer des risques sanitaires pour les consommateurs.

Pour finir sur une note d’humour (enfin presque), voici la représentation de la structure de l’acide palmitique qu’on retrouve dans l’huile de palme.


Comme le note le site Wikipédia "pour un usage militaire, son sel, le palmitate de sodium est l’un des deux principaux composants du napalm (« palm » désignant palmitate et « na » le naphtalène)". L’huile de palme est dans ces deux cas de figure (en pot dans un emballage ou utilisé par les militaires), un produit fort inoffensif. Enfin presque !
Une petite bombinette sucrée au napalm pour le petit déj. sur une tartine grillée, cela vous tente ?


[1Chaque seconde, on mange 2,7 kilos de Nutella, soit 230 tonnes de Nutella par jour en France. Autrement dit, chaque année il se consomme 84 000 tonnes de Nutella dans l’hexagone, 26% du total mondial !


Par laurent, publié le jeudi 23 juillet 2015
Les Tags de l'article "Du Napalm en tartine !" : , , , , , ,