Rubrique Une p’tite toile

Cela "bavouse" encore plus

Hier nous vous annoncions la suite de Blade Runner avec le film Blade Runner 2049 et donc le retour des répliquants. Aujourd’hui intéressons-nous à la bande annonce du film Alien : Covenant mise en ligne depuis plusieurs mois. Il s’agit de la suite du préquel du film Prometheus sorti en 2012. La date de sortie ? le 6 octobre 2017, si on s’en tient à la date inscrite sur l’affiche ! (voir plus bas)

L'affiche du film Prometheus
Le film Prometheus a été réalisé par Ridley Scott. Voici la bande-annonce, histoire de vous rafraîchir un tantinet la mémoire. Ce qui entre nous ne peut pas vous faire de mal.


Vous conviendrez avec nous, que cela était déjà pas mal comme suspense et si vous êtes tenté, tournez-vous vers le site de Wikipédia pour retrouver le synopsis complet. La fin de cette première partie se terminait ainsi ...."Shaw s’introduit ensuite dans le vaisseau écrasé pour récupérer les restes de David, toujours en fonctionnement. David lui indique qu’il existe plusieurs vaisseaux sur la planète. Elle lui demande alors de la conduire à un autre vaisseau pour enfin s’échapper et rejoindre la planète où vivent les Ingénieurs. Shaw veut comprendre pourquoi ils souhaitent détruire l’humanité alors qu’ils l’ont eux-mêmes créée.
Au dernier plan, le corps inanimé de l’Ingénieur dans l’épave du module de survie de Vickers se met à convulser, puis un xénomorphe s’extirpe de son thorax, sous une forme primitive qui évoque le début de l’évolution de cette espèce.
"

Affiche du film Alien : Covenant
Histoire de nous faire chanter, "Je te tiens, tu me tiens par la barbichette", on retrouve dans le film "Alien : Covenant", Michael Fassbender et Noomi Rapace mais aussi Katherine Waterston et James Franco. Bref, une vraie tuerie, si on se réfère à la bande annonce.


On ne pouvait pas finir sans vous présenter le synopsis qui ouvre pas mal de portes : "le Covenant est un vaisseau spatial de la société Weyland-Yutani. À son bord, l’équipage vole vers une planète située à l’autre bout de la galaxie. Pensant atterrir sur une planète en tous points paradisiaque encore inexplorée, ils découvrent un monde froid et dangereux, dont le seul habitant est l’androïde David, unique survivant de l’expédition maudite du vaisseau Prometheus, dix ans plus tôt.".

L’une des portes qui apparait à la lecture de ce résumé est la suivante : si on se réfère au synopsis de Prometheus (voir plus haut), nous sommes donc sur la planète où vivaient les Ingénieurs. Ingénieurs souhaitant détruire l’humanité alors qu’ils l’ont eux-mêmes créée. Pourquoi une telle déduction ? Rappelez-vous : David en partie détruit mais toujours vivant, embarque en compagnie de Shaw pour justement la planète où vivent les Ingénieurs. Si David est seul en ce lieu paradisiaque, cela veut dire que Shaw est morte soit pendant le voyage, soit après l’atterrissage, soit enfin à cause d’un oeuf d’Alien se trouvant sur cette planète. Ou pire, qu’elle en avait un en elle avant le départ vers la planète des Ingénieurs. Ou alors n’est-elle pas encore vivante ? Le film Alien Covenant nous apportera-t-il une ou des réponse(s) à toutes ces questions ? Il va falloir patienter jusqu’au 6 octobre 2017, mais une chose est sûre, l’attente risque d’être longue pour certains.

P.S. : Alors que nous allions publier cet article, nous effectuons comme à notre habitude quelques vérifications. Il nous apparait que si on se réfère à l’affiche du film de R. Scott, sa sortie est annoncée le 6 octobre 2017. La même que celle du film Blade Runner 2049 comme indiqué sur la bande annonce vers 1:32 mns.
A ce moment de nos vérifications, nous nous posons la question suivante : la date de sortie d’Alien Covenant n’est-elle pas une sorte de pied de nez de la part du metteur en scène Ridley Scott. Il a été en effet, l’initiateur de la saga Alien avec Alien, le huitième passager sorti en 1979 et en même temps réalisateur du film Blade Runner sorti en 1982. Alors combat féroce entre Scott et Villeneuve (pour rappel le metteur en scène du film Blade Runner 2049) ou affrontement par metteurs en scène interposés entre un répliquant donc une « supposée » machine et un alien fait de chair et d’acide mais vrai tueur aussi.
En arbitres le public bien sûr, mais aussi les distributeurs de ces deux films : 20th Century Fox pour Alien : Covenant et Warner Brother pour Blade Runner 2049.

Nous en sommes là, quand effectuant, quelques semaines plus tard, une seconde vérification mais en allant sur le site de Wikipedia anglais, la date du 4 août 2017 est indiqué comme étant celle de prévue pour le film de R. Scott. Ouf, nous pouvons respirer, le combat n’aura pas lieu.

Seconde affiche du film Alien : Covenant.
A ce stade de nos vérifications, nous en sommes là mais ne publions pas notre article par manque de temps. Quelques jours/semaines passent et nous recevons une alerte nous indiquant que la date de sortie est encore avancée. Notre source nous communique même un lien vers le site AlloCiné.fr officialisant la nouvelle date de sortie. Il s’agit maintenant du 19 mai 2017 comme l’indique cette nouvelle affiche. Ridley Scott joue avec nos nerfs. Pas dit que nous n’allons pas craquer. Ce qui est quand même presque le cas, quand nous lisons que ...." l’actrice Noomi Rapace devrait par ailleurs retrouver son personnage du Docteur Elizabeth Shaw.". Bon, alors est-elle morte si on s’en tient au synopsis ou le metteur en scène, fait-il une sorte de yoyo avec le montage du film ou nous embarque-t-il tout simplement vers une piste alors que c’est tout le contraire qu’il risque de nous raconter ? Réponse dans quelques mois ou quelques semaines ?

Re P.S. : Si on se réfère l’article d’AlloCiné.fr, il est indiqué que le film Alien : Covenant est le "second volet d’une "trilogie prequel" à la saga Alien." Ce qui sous-entend que R. Scott nous emmène dans un monde dont nous sommes pas prêt de sortir ? Une sorte de feuilleton à la Star Wars mais encore plus sombre ? Va t-on assister au conditionnement par la société minière du remorqueur interstellaire Nostromo qui fera qu’en 2122, retournant vers la Terre, l’ordinateur de bord — appelé « Maman » — interrompt le trajet et réveille l’équipage maintenu en biostasie ? La suite vous la connaissez !! En tout cas, il nous tarde de voir le second volet de cette trilogie.



Par laurent, publié le mardi 27 décembre 2016
Les Tags de l'article "Cela "bavouse" encore plus" : , ,