Rubrique Québec

160515 - Nous reviendrons au Québec

Tout au long de cette série d’articles sur notre voyage au Québec, nous avons cherché à comprendre la vie des québecois. Il en a été ainsi sur la vie des acadiens et leurs ressentiments à l’égard du gouvernement, de la dureté du climat amenant des habitants à avoir un certain mode de vie ou de la ségrégation sociale en France comme le perçoivent les québécois. Nous n’avons pas cherché à analyser telle ou telle situation, mais simplement a rapporter les propos tels que nous les avons reçus.

Nous ne pouvions donc pas quitter le Québec sans parler de ce qui est appelé ici la manifestation silencieuse contre la Loi Spéciale. Celle-ci rétroactive à la date du 1er juin 2014 oblige les salariés municipaux de Québec à payer ce que le gouvernement de la région n’a pas versé depuis 10 ans au régime de retraite. Ainsi, pour un dollar versé par le salarié pour sa retraite, l’administration versait deux dollars. Puis pendant dix ans, il y eu de sa part ce qui est appelé le "congé de cotisations". Elle a utilisé l’argent en caisse pour spéculer en bourse. Les mirage de l’argent facile s’estompant, il a fallu revenir à la réalité. Le gouvernement a donc fait voter une Loi Spéciale abaissant notablement les retraites et obligeant les actifs à combler le passif. Depuis c’est la grogne. Elle se manifeste par des affichettes sur les véhicules de Police, des pompiers ou tout autre d’une administration municipale. Elle apparait aussi par la tenue des motards de la Police qui portent par exemple un pantalon à carreau à la place de la tenue réglementaire. Comme me le dirons Sylvain et Yves, pompiers d’une caserne à Montréal, "cela fait plus d’un an que nous manifestons, mais nous savons pertinament que le gouvernement ne bougera pas". Pourtant "il y a environ 150.000 personnes qui sont impactés par cette loi spéciale et chacune manifeste chaque jour à sa manière." De plus cette loi va prochainement toucher les employés gouvernementaux du Québec. Mais comment le gouvernement a t-il pu faire passer une loi et comment le citoyen la perçoit-il ? "Les politiques sont des malins. Ils ont bien joué avant de faire voter cette loi spéciale. Ils ont d’abord fait passser le message comme quoi nous coûtions trop cher aux contribuables. Que nous avions des avantages que les autres québecois n’avaient pas. Ensuite, la Loi Spéciale a été votée unanimement. Pour le travail de pompiers que nous effectuons, nous sommes bien perçus par la population, mais dès qu’il s’agit de parler de notre mécontentement sur la Loi Spéciale, les contribuables considèrent que nous sommes trop bien payés". Mais existe-t-il un espoir ? "Oui, car l’ensemble des employés municipaux a crée une association des employés municipaux qui consteste la validité de cette loi spéciale. Nous avons bon espoir de la faire casser [1]".
On le voit donc, la vie au Québec n’est pas celle que nous aimons percevoir en tant que touriste. Celle-ci est rude, intraitable même avec les faibles et il faut en quelque sorte avoir chaque jour "l’esprit de pionnier". Une partie de la population n’hésite pas à avoir deux emplois différents dans la même journée pour vivre, suivant les saisons. Il ne faut rien attendre du gouvernement, si ce n’est toujours vous faire payer plus de taxes. Mais en même temps la chaleur humaine est partout. L’entraide n’est pas un vain mot même à Montréal, ce qui reconnaissons-le n’existe plus dans les grandes villes françaises. Nous aurions dû aussi vous parler de la culture québecoise qui est importante tant au niveau de la créativité musicale, de la peinture [2] et bien sûr des écrivains québecois (édition abonné) qui arrivent en force en France. Nous aurions dû et nous aurions pu, mais le temps malheureusement nous était compté. Il nous fallait faire des choix. Comme ce que nous ramenons dans nos valises et comment. Dans quelques heures, nous serons dans un avion en route vers le Vieux Continent. Il nous reste plus qu’a chanter .....


[1Il semble que mes interlocuteurs aient omis de parler du dernier jugement émis par la Cour suprême du Canada mettant fin à une saga judiciaire

[2Les graffitis que nous avons proposés en photo en font pour nous partie. Dans les jours à venir, nous vous proposerons une galerie photos de ceux-ci avec des nouveaux grafs


Par laurent, publié le samedi 16 mai 2015
Les Tags de l'article "160515 - Nous reviendrons au Québec" : ,