Rubrique Québec

060515 - Pas tanné du voyagement !

Si vous voyagez avec un tour-opérateur, lors de votre périple vous avez en général ce que l’on appelle la « journée liberté ». Elle vous permet de faire du shopping en monnaie locale. C’est lors de ce moment, fait d’achats de « plein » de souvenirs finissant dans quelques années, soit recouverts de poussières soit simplement à la poubelle que vous respirez un temps soit peu la vie locale. Nous avons décidé nous aussi d’avoir notre journée relax, pour prendre le pouls de la vie d’ici, mais sans l’achat à tout berzingue des souvenirs pour machin, truc ou la tatie.



Bon, reprenons dès le début. P’tit déjeuner normal vers 8:15. Nous ne sommes pas pressés. Pour une fois, pas besoin de boucler les valises, s’assurer que nous n’avons rien oublié, de charger le char et partir. Rien de tout cela pour ce mercredi. On respire. On prend notre temps, même en allant au syndicat d’iniative de Saguenay non loin de là. Et puis devinez quoi, juste en face de notre gite, est installé un vendeur de produits Apple. Bon, ceux et celles connaisant Laurent, imaginent la suite... il est allé faire un tour mais n’a rien acheté. En tout cas, pendant un court moment, il était dans un autre monde. Seuls les passionnés peuvent comprendre !
Allez, direction le centre commercial. C’est un endroit immense. Avec tout ce que vous pouvez imaginer et même plus. Petite cerise sur la crême molle, il y a une couverture Wifi, ce qui n’est pas encore le cas dans les centres commerciaux en France. Dommage !
C’est le royaume de la débauche pour madame, monsieur et les enfants. Sans la musique criarde quand même ! On pourrait presque faire une course de vélo dans la galerie tellement c’est immense. Comme à Montréal, vous avez une place de la « bouffe ». Toutes les marques se cotoient autour et les clients consomment au milieu. Pas de brouhaha intense mais simplement du bruit sans plus. Tout est fait pour que vous consommiez sans compter. Dans les longues allées de très bons fauteuils vous permettent de vous reposer. On peut y passer la journée et question toilettes c’est tip-top. Etonnant, dans la section hommes, il y a des tables à langer pour ceux qui promènent leurs enfants en bas âges. Question mentalité, nous avons un train de retard en France. Encore plus étonnant, vous trouvez même l’église de Notre Dame du Royaume Centre Dieu. Elle est située non loin de l’entrée des toilettes et juste à côté, sont installés des distributeurs de bonbons tous plus beaux les uns que les autres. La gourmandise d’un côté et le pardon de ce péché ensuite !
Au Wall-Mart, détour par un MacDonald intégré au magasin. Bon c’est de la bouffe MacDo mais avec un autre goût. Allez savoir pourquoi. Joelle auparavant avait magasiné chez Winners, mais elle n’avait pas trouvé son bonheur. Une petite chose intéressante à souligner : les employés jasent avec vous. Vous demandent d’où vous venez, combien de temps vous restez, pourquoi vous êtes là. Bref, il y a une relation amicale. Maintenant mettez un couple de québécois dans un Carrefour (ou une autre enseigne) français, vous n’aurez pas le même comportement de l’employé du magasin. « Les cornichons ? A droite ». « La mayonnaise à gauche au fond du deuxième rang ». Sans plus. Pourtant tous les québecois que nous avons rencontrés aiment la France. S’il n’y ont pas déjà séjourné, ils rêvent de visiter notre pays.



Assez magasiné, direction pour une petite balade sur un sentier qui borde la baie des Ha ! Ha ! (oui, oui cela existe) donnant sur la rivière Saguenay. C’est tonique et l’air de la rivière nous réveille bien. Retour vers Saguenay avec une halte à la fromagerie Boivin dont la crême molle a un goût de chantilly. Elle est divine. A consommer sans modération.
Retour au gite. Nous sommes ...... épuisés. Un p’tit repas vite fait sur le pouce et dodo.


Portfolio


Par laurent, publié le jeudi 7 mai 2015
Les Tags de l'article "060515 - Pas tanné du voyagement !" : ,